Make your own free website on Tripod.com
   

 
   

ACCUEILÀ PROPOS DE TAMSIRPHOTOSLIENS UTILESCONTACTENGLISH

 
 

 

 QUI EST TAMSIR SECK ?

Originaire de Thies au centre ouest du Sénégal, Tamsir est descendant d'une grande famille de musiciens (griot). Chez les griots, la musique ne s'apprend pas mais elle se transmet de père en fils depuis des générations. Dans la tradition africaine (orale), les musiciens étaient considérés comme les gardiens de l'histoire. Leur musique s'accompagnait de récits relatant l'histoire de la nation. Ils sont les animateurs de la vie quotidienne. Leur musique contribue d'une certaine manière à la revivification et à la réactualisation de la culture africaine. Riche de cette culture, Tamsir est spécialisé dans le Tam-tam et le ballet traditionnel. il joue du djembé, du Tama, du Sabar et du Khalam qui sont tous des instruments de la musique traditionnelle africaine. Tamsir est aussi un grand danseur et maitrise les danses traditionnelles des dix régions du Sénégal.

 

Le Djembé

C'est dans le pays mandingue situé entre la ville de Kankan en guinée et Bamako au Mali qu'est né le djembé; dans la caste des forgerons. Cette forme de calice en bois servait autrefois comme mortier à piler le mil. Une peau d'antilope tendue sur la partie supérieure du fût par des lanières de cuir a donné naissance à cet instrument de percussion. La peau d'antilope est maintenant remplacée par une peau de chèvre, et les lanières de cuir par une corde synthétique. Le djembé s'est popularisé en Afrique de l'Ouest. Aujourd'hui les sons du djembé accompagnent les danses profanes, les travaux des champs et autres cérémonies.

 

Le Tama (ou tam-tam parlant)

Autrefois, le Tama était utilisé par des griots du Walo (Sénégal) comme instrument de communication. Ainsi les messages pouvaient circuler d'un village à l'autre au son du Tama. C'est le griot mandingue Ba Tamba fils de Koukouba qui inventa le Tama. C'est un petit instrument que son joueur tient sous l'aisselle en frappant alternativement sur la peau avec les doigts et un baguette au bout recourbé. Les joueurs de tama enduisent l'extrémité de cette baguettede miel avant de jouer. C'est ce qui explique l'excellence des sonorités du tama. Les pressions du bras sur le tama vont faire varier la sonorité. Aujourd'hui, le son du Tama anime les soirées dansantes en Afrique de l'Ouest.

Le Sabar

Le sabar est une percussion en bois dont la membrane en peau de chèvre est tendue par des chevilles en bois et des cordes qui permettent de l'accorder. Il se joue avec une main et une fine baguette. Les baguettes sont en bois de Sump ou de dàqàr (tamarin). "Sabar" est un nom générique qui désigne l'instrument mais également la danse et la fête qui sont liées à cet instrument. Il existe plusieurs types de Sabar qui contribuent à former l'ensemble des gammes de son, de la Basse à l'aigu. On a le ningane, le mbëng-mbëng, le nder, le gorong-mbabas, le thiol et le xiin.

 

Le Xalam (ou Khalam)

Le Xalam est une sorte de guitare qui accompagne l'épopée. Il est l'instrument de prédilection des griots wolof du Sénégal et de la Gambie. Proche par sa forme du ngoni et du konting mandingue, il est rarement utilisé en solo.